Harpe laser : la musique mise sur la science

Deux étudiants de l'IUT ont présenté le projet tutoré « Harpe Laser» le 20 mai à la Scène de musiques actuelles briochine la Citrouille.

 

L'IUT compte de nombreux étudiants et enseignants qui consacrent beaucoup de temps à la science… et aussi à la musique ! Depuis le mois de janvier et le début du deuxième semestre, une collaboration inédite permet d'allier ces deux passions pour aboutir à la fabrication d'un instrument intriguant : la harpe laser.

 

A la base de cette idée, un échange entre un enseignant du département Mesures Physiques de l'IUT de Lannion et la scène de musiques actuelles « La Citrouille » à Saint-Brieuc. Jean-François Pommier, médiateur numérique pour cette structure et animateur d'un atelier hebdomadaire intitulé le bœuf numérique, a proposé aux étudiants, enseignants et techniciens d'élaborer un instrument ayant vocation à être présenté lors de la soirée Plug and Pleyel, consacrée aux instruments « détournés » de leur fonctionnalité première.

 

Le boeuf numérique

 

Le principe de la Harpe Laser est d'associer des lasers équipés de capteurs reliés à une carte Arduino (carte libre de droit reprogrammé) à une esthétique musicale novatrice. L’idée a d'emblée séduit Raoul et Efflam, étudiants de première et seconde année de DUT. Ils ont naturellement tous les deux répondu présent afin de présenter l'objet développé chaque jeudi après-midi dans les murs de l'IUT.

 

Harpe laser 1

 

Cette Harpe Laser, qui sera encore améliorée par la poursuite du projet par un nouveau groupe d'étudiants, a suscité des questions pointues de la part d'un public curieux, à qui les deux jeunes musiciens amateurs et grand connaisseurs de musiques électroniques ont répondu avec enthousiasme et pédagogie. L'espace d'une soirée, la fête de la musique était aussi celle de la science !

 

Harpette