Quand la recherche fondamentale se met au service de l'industrie

Ils ont inventé des molécules en laboratoire qui permettront à une entreprise de conserver sa place de leader sur le marché : quand l’industrie offre une application concrète à la recherche fondamentale.

recherche IUT et industriel Deling
Crédit photo : Céline MARTIN - Ouest-France -

D’un côté : une entreprise soucieuse de garder son avance technologique

L’entreprise DELING est considérée comme le leader sur le Grand Ouest des solutions d’éclairage par LED (20 salariés). Aujourd’hui centrée sur la technologie LED, Deling cherche à  conserver son avance technologique dans le domaine de l’éclairage, désireuse de garder sa place de leader de l’après LED. Dans ce contexte, la OLED (=Organic Light-Emitting Diode) est pour DELING l’avenir de la LED pour les éclairages et plus particulièrement la WOLED (=White OLED).

De l’autre : une équipe de recherche experte dans le domaine des matériaux organiques présentant des propriétés de luminescence.

L’équipe de recherche Organométalliques Matériaux et Catalyse (Laboratoire Institut Sciences chimiques de Rennes, UMR-CNRS 6226, Université de Rennes 1 - 260 enseignants-chercheurs, chercheurs, ingénieurs, techniciens, administratifs) résulte de l’association de neuf  groupes de recherche, dont le laboratoire de chimie basé à l'IUT de Lannion,  Université de Rennes 1 « groupe organométalliques hétérocycliques ».

Le groupe organométalliques hétérocycliques, a ainsi développé ces dernières années, une chimiothèque de plus de 250 molécules luminescentes.
Contrairement aux approches classiques qui nécessitent plusieurs émetteurs  distincts, leur démarche est basée sur un seul émetteur, associant une molécule organique azotée sous deux formes émettant respectivement dans le bleu et dans le rouge. Cette approche permet de simplifier et de rendre moins couteux la fabrication des matériaux émissifs. »

Ce projet collaboratif s’incarne dans le cadre d’une Convention Industrielle de Formation par la REcherche (CIFRE) sous la forme d’une thèse sur trois ans.

Une première rencontre, initiée par  Alain CHARDON de Photonics Bretagne a eu lieu en mars entre DELING (François BOUSSEAU – directeur-, Yvan CAMUSET –président) et l'IUT Lannion (Françoise LE GUEN -Responsable du groupe de recherche chimie - Equipe OMC - et Sylvain ACHELLE enseignant-chercheur de l’Université de Rennes 1 à l’IUT de Lannion).

Gabriel CORREIA, le doctorant retenu, a été sélectionné en mai.

Pour en savoir plus :